détestable


détestable

détestable [ detɛstabl ] adj.
• 1308; lat. detestabilis
1Vx Qu'on doit détester, haïr. abominable, exécrable, haïssable, odieux. « On verra de David l'héritier détestable Abolir tes honneurs, profaner ton autel » (Racine).
2(1663) Très désagréable ou très mauvais. épouvantable. Quel temps détestable ! affreux, vilain. Être d'une humeur détestable. exécrable. « Qui dit froid écrivain dit détestable auteur » (Boileau). Adv. DÉTESTABLEMENT , 1383 .
⊗ CONTR. Admirable, 1. louable. Agréable; 1. bon.

détestable adjectif (latin detestabilis) Qui a tout pour déplaire ; très mauvais ; exécrable : Temps détestable.détestable (citations) adjectif (latin detestabilis) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 Elle est détestable, parce qu'elle est détestable. La Critique de l'École des femmes, 5, le marquis détestable (synonymes) adjectif (latin detestabilis) Qui a tout pour déplaire ; très mauvais ; exécrable
Synonymes :
- épouvantable
- exécrable
- haïssable
Contraires :

détestable
adj.
d1./d Rare Qui doit être détesté.
d2./d Exécrable.

⇒DÉTESTABLE, adj.
Qui n'est pas aimable; qui a tout pour déplaire. Une santé détestable; une auberge, une brasserie détestable. Spectacle détestable, lamentable, effroyable, pitoyable! (CLAUDEL, Tête d'Or, 1901, 3e part., p. 281) :
Cette vie uniforme et sans tendresse est bonne pour les uns, détestable pour les autres.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Après, 1890, p. 102.
SYNT. a) [En parlant d'une boisson, d'une nourriture] Un mets, du pain, du vin détestable; une bière détestable. b) [En parlant de la nature, du temps qu'il fait, d'un lieu, d'un pays] Un hiver, un temps, une ville détestable. c) [En parlant de l'esprit, des productions de l'esprit, de l'art, des influences, etc.] Un esprit, un roman, une traduction détestable; une éducation détestable. d) [En parlant d'une pers., d'un ensemble de pers.] Un comédien, un écrivain, un locataire détestable; compagnie détestable.
Expr. Passer une nuit détestable. Sans dormir. D'un goût, d'une humeur détestable; le plus détestable bavard, le plus détestable des caractères; le plus détestable abus.
Emploi subst. Cet essai naturaliste échoue dans le détestable (PÉLADAN, Salon, 1882, p. 41).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1308 (AIMÉ, Ystoire de li Normant, éd. Bartholomaeis, I, 5). Empr. au lat. class. detestabilis « détestable », dér. de detestari, cf. détester. Fréq. abs. littér. :717. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 046, b) 1 198; XXe s. : a) 1 116, b) 842.
DÉR. Détestablement, adv. D'une manière détestable; très mal. Traiter détestablement un sujet; un ouvrage détestablement écrit (cf. CONSTANT, Journaux, 1805, p. 186). Lafond joue Gengis-Khan en gamin tragique; il n'a bien dit que la deuxième scène (...) détestablement les deux dernières (STENDHAL, Journal, t. 1, 1801-18, p. 262). On note la mention ,,fam.`` ds Ac. 1835, 1878 et QUILLET 1965. []. Ds Ac. 1694-1878. 1re attest. 1393 (EUSTACHE DESCHAMPS, Complainte de l'Église, éd. G. Raynaud, VII, p. 307); de détestable, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. — QUEM. 2e s. t. 2 1971.

détestable [detɛstabl] adj.
ÉTYM. 1308; lat. detestabilis, de detestari → Détester.
1 Vx. Qu'on doit détester, qui mérite d'être détesté. Abominable, exécrable, haïssable, méprisable, odieux. || La calomnie est détestable. || Il est d'une prétention détestable. || Procédé, attitude détestable. Dégoûtant, écœurant, répugnant. || Un travail détestable. Antipathique, désagréable.
REM. Jusqu'au XVIIe s. inclus, le sens du mot est très fort et implique généralement l'idée de malédiction. → Détester (étymologie).
1 Les détestables feux de son ambition.
Corneille, Cinna, III, 1.
2 On verra de David l'héritier détestable
Abolir tes honneurs, profaner ton autel,
Et venger Athalie, Achab et Jézabel (…)
Racine, Athalie, V, 6.
3 (…) les plus détestables mensonges sont ceux qui se rapprochent le plus de la vérité.
Gide, Si le grain ne meurt, II, II, p. 340.
2 (1663). Mod. Très désagréable. || Quel pays, quel temps détestable ! Affreux, vilain. → Quel temps de chien ! || Défaites-vous de cette détestable habitude (→ Défaire, cit. 20). || Un repas détestable. || Être d'une humeur détestable. Exécrable, mauvais. || Il a été détestable pendant tout le repas. Désagréable; poison (c'est un vrai poison). || Nous avons passé une nuit détestable, sans pouvoir dormir.
3 Qui est très mauvais dans son genre. || Le style de cet ouvrage est détestable (→ Boursouflé, cit. 3). || Musique détestable. || Ce musicien est détestable.
4 Il est vrai, je la trouve détestable (l'École des femmes); morbleu ! détestable du dernier détestable; ce qu'on appelle détestable.
Molière, la Critique de l'École des femmes, 5.
5 Qui dit froid écrivain dit détestable auteur.
Boileau, l'Art poétique, IV.
CONTR. Admirable, enviable, louable, magnifique. — Adorable, agréable, aimable, exquis; bon, excellent.
DÉR. Détestablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • détestable — DÉTESTABLE. adj. des 2 g. Exécrable, qui doit être détesté. Il se dit Des personnes et des choses. Un crime détestable. Le plus détestable de tous les crimes. La seule pensée en est détestable. Il a des maximes, des opinions détestables. C est un …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • detestable — Detestable. adj. v. Execrable, qui doit estre detesté. Un crime detestable. le plus detestable de tous les crimes. la seule pensée en est detestable. il a des maximes detestables. il tient des opinions detestables. c est un homme detestable.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • detestable — adjetivo 1. Que merece ser aborrecido o detestado, o que produce una pésima impresión: Tiene un gusto detestable para la ropa. Ahí la comida es detestable. Inés tiene un carácter detestable. Tu actitud me parece detestable …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Detestable — De*test a*ble, a. [L. detestabilis: cf. F. d[ e]testable.] Worthy of being detested; abominable; extremely hateful; very odious; deserving abhorrence; as, detestable vices. [1913 Webster] Thou hast defiled my sanctuary will all thy detestable… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • detestable — early 15c., from M.Fr. détestable (14c.), from L. detestabilis execrable, abominable, from detestari (see DETEST (Cf. detest)). Related: Detestably …   Etymology dictionary

  • detestable — index contemptible, contemptuous, disgraceful, disreputable, heinous, loathsome, nefarious, objectionable …   Law dictionary

  • detestable — odious, *hateful, abominable, abhorrent Analogous words: *contemptible, despicable, sorry, scurvy: atrocious, *outrageous, monstrous, heinous: *execrable, damnable, accursed …   New Dictionary of Synonyms

  • detestable — [adj] loathsome, abominable abhorred, abhorrent, accursed, atrocious, awful, despicable, disgusting, execrable, godawful*, grody*, gross*, hateable, hateful, heinous, horrid, lousy, low down, maggot, monstrous, obnoxious, odious, offensive,… …   New thesaurus

  • detestable — et abominable, Detestabilis …   Thresor de la langue françoyse

  • detestable — (Del lat. detestabĭlis). adj. Abominable, execrable, aborrecible, pésimo …   Diccionario de la lengua española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.